Une solution innovante pour un pont spécial

140 mètres de long, 45 mètres de large et un poids de 3 400 tonnes. Le tout couleur or. Le nouveau pont de Stockholm est vraiment un nouveau point de repère dans la capitale suédoise. C'est un projet qui a mis au défi même les ingénieurs concepteurs les plus expérimentés.

L'échangeur de Slussen est un lieu emblématique de Stockholm. C'est une caractéristique dominante du paysage urbain et un élément clé de l'infrastructure de la capitale. Slussen relie la mer Baltique au lac Mälaren et a une longue histoire en tant que route commerciale. Depuis 1642 s'y trouve une écluse pour compenser la différence de niveau entre la mer et le lac. L’écluse actuelle a 85 ans et est dans un triste état. La ville de Stockholm a donc décidé de remplacer les deux ponts actuels qui connectent les centres-villes de Södermalm et Gamla stan par un nouveau pont en acier. La nouvelle écluse augmentera la quantité d’eau s’écoulant du lac Mälaren, réduisant ainsi le risque d'inondations qui pourraient constituer une menace pour l'eau potable dans cette région densément peuplée. Du fait de sa situation au cœur de Stockholm, le réaménagement de Slussen est un problème délicat depuis des décennies. Toute cette attention est l'un des aspects qui rendent le projet de Slussen si spécial. Le cadre est un autre aspect clé. Construire un nouveau pont au milieu d'une grande ville sans arrêter complètement la circulation pendant plusieurs années est compliqué. « Une foule de piétons traverse constamment ce pont. Un pont temporaire a donc été construit et est maintenant en place, pour faire place à la fondation du nouveau pont à construire », explique Tomas Bergström, consultant de Ramboll, la société qui a travaillé sur la partie pont du projet pour le compte de l'entrepreneur principal Skanska. Les contraintes de temps, la durabilité et le poids font partie des raisons pour lesquelles le pont a été construit entièrement en acier. « Si le pont avait été construit tout en béton, cela aurait pu prendre un an de plus, » note le concepteur en chef chez Ramboll, Tore Lundmark.

Plan 3D du pont avec le système Expander, livré complet avec axe et paliers.Slussen_Article.jpg

L’épaisseur du pont varie, tout comme sa hauteur. La section sud du pont mesure sept mètres de haut, tandis que l'extrémité nord du pont jouxtant Gamla Stan, le centre médiéval bien conservé de Stockholm, fait moins d'un mètre de haut. C’est un projet compliqué et le long chemin parcouru avant l’achèvement du pont a mis à rude épreuve les nerfs et la patience des ingénieurs de Skanska et de Ramboll. « Nous avons produit 550 plans. C’est plus que le double par rapport à nos plus gros projets, » rapporte Tomas Bergström. Afin de gérer les mouvements générés dans le pont, Ramboll a choisi des colonnes articulées avec des axes du système Expander du groupe Nord-Lock comme entretoises. Le système Expander est le plus souvent utilisé entre des pièces mobiles sur de grandes machines, mais les concepteurs de Ramboll ont découvert qu’il conviendrait très bien au design spécial du pont du projet Slussen « La pression dans les paliers est à peu près de même force vers le haut et vers le bas. Les mouvements du pont étaient tellement énormes que nous avons été obligés d’utiliser des colonnes articulées, avec des paliers sphériques avec un axe traversant, et ces axes convenaient à nos besoins, » affirme Tore Lundmark. Le pont sera livré en une seule pièce par bateau depuis la Chine, où les 72 pièces ont été assemblées par l'une des plus grandes entreprises de construction de ponts au monde. Une fois arrivé à Stockholm, il sera déplacé sur des pontons dans deux chenaux, puis posé sur ses supports. Le nouveau pont sera installé au printemps 2020 et ce nouveau point de repère au cœur de la capitale suédoise devrait ouvrir officiellement à l'été 2021.

Les projets de ponts sont beaucoup plus importants de nos jours. Nous avons rarement la chance de construire un pont unique sur une rivière puisqu’il en reste peu à construire, » déclare Tore Lundmark, docteur honoraire à l’université de technologie de Luleå. Il conçoit des ponts depuis le début des années 1980 et au cours de sa longue carrière, il a été impliqué dans de nombreux projets de grande envergure, dans une variété de rôles. La standardisation et la conception modulaire sont maintenant la norme dans de larges secteurs du bâtiment. Mais les projets de construction de ponts vont à l'encontre de cette tendance. Ils sont simplement de plus en plus complexes. « Il y a très peu de pièces rectilignes et la standardisation est presque impossible. La plupart des ponts sont courbes ou coudés et ont des largeurs variables. Chaque pont à son caractère et sa personnalité unique, » poursuite Tore Lundmark.

Client : Ramboll

Client final : La cité de Stockholm, en Suède

Entrepreneur principal : Skanska

Défi : Gérer les mouvements dans un pont avec une grande variation de hauteur et de géométrie de section transversale

Application : Entretoises pour colonnes articulées

Solution : Système Expander

Avantages :
Il n’y aura pas de jeu entre les entretoises et la structure du pont

Abonnez-vous à notre magazine gratuit

Abonnez-vous au magazine Bolted pour vous tenir informé au sujet des dernières actualités, informations et connaissances de l’industrie du boulonnage !

Pour plus d’informations sur la façon dont nous traitons vos coordonnées, veuillez consulter notre Charte de confidentialité.

Merci pour votre abonnement au magazine Bolted !

More insights and references

Abonnez-vous à notre magazine gratuit

Abonnez-vous au magazine Bolted pour vous tenir informé au sujet des dernières actualités, informations et connaissances de l’industrie du boulonnage !

Pour plus d’informations sur la façon dont nous traitons vos coordonnées, veuillez consulter notre Charte de confidentialité.

Merci pour votre abonnement au magazine Bolted !

Prenez contact avec nous

Pour plus d’informations sur la façon dont nous traitons vos coordonnées, veuillez consulter notre Charte de confidentialité.

Merci de nous avoir contactés !