Affronter la glace

Le défi
Inventée en Suède dans les années 1930, la course sur glace est un sport mécanique qui ne ressemble à aucun autre. Sur une moto équipée de pneus couverts de clous de 28 mm, le pilote passe de zéro à 100 km/heure en moins de trois secondes. Les engins disposent de suspensions à l’avant et à l’arrière afin de résister aux extrêmes vibrations d’une course dans des sillons de glace dont la profondeur peut atteindre dix centimètres après seulement quelques tours. Pourtant, les assemblages vissés ont tendance à se desserrer pendant les courses. Le moteur de 500 cm3 monté directement sur le châssis n’arrange pas les choses tout comme les variations de températures imposées à ce dernier : il se dilate lorsque la moto chauffe en préparation d’une course et se contracte lorsqu’elle refroidit, ce qui entraîne un desserrage des assemblages vissés.

« En général, la course ne représente qu’environ 5 % du temps consacré à ce sport. Les 95 % restants sont dédiés à la vérification et à la réparation de la moto entre les séries ainsi qu’avant et après une course », explique Patrik Ahlin qui entre pour la première fois cette saison dans la plus haute division de la ligue.

La solution
Ancien technicien de maintenance chez un grand producteur d’acier, le pilote connaît bien les produits Nord-Lock. C’est pourquoi lorsqu’il a dû préparer sa première moto de course sur glace, il a sécurisé les assemblages vissés du châssis avec 20 rondelles bloquantes Nord-Lock, standard et larges.

Le résultat
Dès la première course, les rondelles Nord-Lock ont montré qu’elles pouvaient résister à la dilatation et à la contraction du châssis causées par les variations de température. Au lieu de céder, de se fissurer ou de se desserrer, elles suivaient le mouvement des matériaux et assuraient la sécurité des assemblages vissés. Grâce à ce système, l’équipe de mécaniciens gagnait du temps : la vérification n’était plus nécessaire. Le gain de temps pouvait atteindre 30 % entre les séries et même 40 % après une course.

Avec 22 courses à son actif cette année, Patrik Ahlin détient le record chez les pilotes de course sur glace cette saison et n’a rencontré aucun problème mécanique. Mais surtout, il se sent en sécurité sur la glace.

« Pendant une course, je n’ai pas le temps de me soucier des assemblages vissés, explique-t-il. Grâce à ces nouvelles rondelles, je peux me concentrer sur la course, confiant que la moto est aussi sûre qu’elle peut l’être. »

Prenez contact avec nous

Pour plus d’informations sur la façon dont nous traitons vos coordonnées, veuillez consulter notre Charte de confidentialité.

Merci de nous avoir contactés !