Vrai ou faux ?

Beaucoup pensent qu’après le serrage, une partie du couple reste dans la vis.

En réalité : Le couple est une force multipliée par un bras de levier. La force est appliquée au niveau du levier (par exemple une clé) puis tourne autour de l’axe de la vis. Le bras de levier est la distance entre le centre de l’axe et le point où s’exerce la force. Lorsque le serrage est terminé, cette force externe est nulle et le couple l’est donc également.

Pendant le serrage, la vis se comporte comme un ressort de torsion et se tord. Une torsion résiduelle agit donc sur la vis et entraîne son desserrage. Cela peut être interprété comme un couple restant appliqué à la vis.

Pour que ce couple résiduel soit aussi réduit que possible, un coefficient de frottement faible de l’assemblage est souhaitable. Cependant, le frottement étant le seul facteur empêchant l’assemblage de se desserrer sous la force de sa propre précontrainte, ce coefficient doit être aussi élevé que possible.

Pour surmonter ce dilemme, le groupe Nord-Lock propose deux solutions idéales. Si l’application d’un couple est préférable, nos rondelles de blocage empêcheront le couple résiduel de desserrer l’assemblage. En outre, la torsion peut être totalement supprimée grâce aux MJT (Multi Jack-bolt Tensionneurs) Superbolt pour une précontrainte purement axiale, sans torsion. Vous pouvez faire confiance à nos experts en assemblages vissés pour vous aider à faire le bon choix. 

Prenez contact avec nous

Pour plus d’informations sur la façon dont nous traitons vos coordonnées, veuillez consulter notre Charte de confidentialité.

Merci de nous avoir contactés !