Idée reçue : L’acier inoxydable ne subit jamais de corrosion.

Idée reçue : L’acier inoxydable ne subit jamais de corrosion.
En réalité : En fait, tous les types d´aciers inoxydables peuvent rouiller si les conditions sont mauvaises. Toutefois, il s’agit rarement d’une corrosion uniforme ou générale mais plutôt d’une corrosion par piqûres ou dans les crevasses. Celle-ci est une conséquence de la dégradation de la la couche de passivation ou de l’impossibilité pour cette couche de se reconstituer (repassivation).

L’acier contenant au moins 10,5 % de chrome porte le nom d’« acier inoxydable ». Il possède la capacité de former une couche protectrice d’oxyde de chrome, également appelée « couche passive ». D’autres éléments d’alliage comme le nickel (Ni), le molybdène (Mo) ou le niobium (Nb) permettent d’augmenter la résistance à la corrosion.

La corrosion dans les crevasses peut être une conséquence de l’impossibilité de repassivation en raison de l’absence d’oxygène, par exemple sous la tête de l’écrou. La corrosion par piqûres apparaît lorsque la couche passive est localement abîmée. L’acier non protégé qui se trouvait sous le film passif devient anode et le matériau recouvert par la couche passive devient cathode. Le processus de corrosion progresse alors de la même manière que pour la corrosion galvanique. Les milieux riches en chlorure, par exemple l’eau de mer, ainsi que les environnements acides ou les températures élevées, augmentent toujours les risques de corrosion. 

 

Prenez contact avec nous

Pour plus d’informations sur la façon dont nous traitons vos coordonnées, veuillez consulter notre Charte de confidentialité.

Merci de nous avoir contactés !