Elena Moral

Elena Moral a passé presque deux décennies à travailler comme ingénieur dans l’industrie ferroviaire chez Talgo, un fabricant espagnol de trains à grande vitesse. Durant cette période, elle a remporté le prix « Les femmes dans les métiers de la construction et de l’ingénierie » (Women in Construction and Engineering - WICE) des Ingénieurs ferroviaires européens pour son rôle majeur dans la construction de l’ambitieux projet de chemin de fer entre Médine et La Mecque.

Comment votre rôle a-t-il évolué depuis que vous avez rejoint Talgo ? J’ai passé la totalité de ma carrière professionnelle de presque deux décennies chez Talgo, et j’ai donc travaillé dans de nombreux services de la société.
Je coordonne tous les domaines fonctionnels tels que l’ingénierie, la vente et la fabrication. Il est important de distribuer les ressources nécessaires à travers nos nombreux projets et c’est ce qui nous permet d’atteindre les objectifs de toutes nos initiatives dans le monde entier. Mon expérience technique approfondie me donne une position avantageuse pour avoir une collaboration étroite avec chaque équipe pour résoudre tout problème. Il y a de long projets qui se déroulent sur de nombreuses années et, étant donné la taille de Talgo, ce qui signifie que diriger ces projets exige un sens très pratique. Chacun se sent personnellement impliqué et lorsque je parle à mes collègues, je me réfère souvent à mes projets comme « mes trains ». Nous avons le privilège de travailler dans un secteur qui contribue à l’amélioration du bien-être des gens, ce qui rend notre travail très gratifiant.

À votre avis, pourquoi avez-vous été récompensée par le prix WICE des Ingénieurs Ferroviaires Européens ? Dans une large mesure, ce prix m’a été attribué pour le projet Médine-La Mecque.
C’est l'un des projets ferroviaires les plus compliqués jamais entrepris : il s’agissait de construire la première ligne ferroviaire à grande vitesse exploitée dans des conditions quasi-désertiques. Plus de 1 000 personnes ont travaillé sur ce projet incroyablement ambitieux, et il est important de souligner que tout prix est le produit d’une collaboration. Je ne me considère pas comme la seule gagnante du prix. L’équipe que je dirigeais a développé des solutions en interne, mais aussi en collaboration avec d’autres secteurs industriels afin que nous puissions travailler à des températures supérieures à 50 degrés Celsius, avec de fines poussières qui pénètrent les plus fines fissures, et le sable qui devient un abrasif très efficace – exactement comme le papier de verre – lorsqu’on traverse ces régions à des vitesses supérieures à 300 km/h. La ligne compte maintenant 1,3 million de kilomètres cumulées depuis l’année dernière et les résultats positifs nous rendent très fiers de notre travail.Elena-Moral_Article.jpgQuels enseignements avez-vous tirés de ce projet si ambitieux ?
Mettre au point un train qui puisse rouler à haute vitesse dans un désert est un puzzle fascinant pour un ingénieur, et peut vous apprendre des leçons que nous pouvons appliquer à de nombreux autres contextes. Sceller hermétiquement le train pour empêcher les particules de poussière d’entrer peut trouver d’autres applications, par exemple, une utilisation dans des régions où les températures sont inférieures à zéro et pour empêcher la neige ou d’autres éléments de pénétrer dans le train. Développer une peinture qui ne s’écaille pas durant les trajets à travers le sable peut nous offrir des alternatives durables à ce que nous utilisons déjà. Chez Talgo, nous sommes fiers de la richesse de notre expérience de collaboration avec nos clients, qui nous a permis de trouver des solutions novatrices faites sur-mesure pour leur besoins spécifiques dans le secteur du chemin de fer à grande vitesse.

Selon vous, pourquoi des prix comme WICE sont-ils nécessaires ?
WICE cherche à donner de la visibilité à la contribution des femmes dans différents secteurs de l’ingénierie, pour rendre ces rôles plus attractifs et aider à traiter le problème du déséquilibre des genres dans notre secteur industriel. Dans de nombreux pays, moins de 20 pour cent des ingénieurs professionnels sont des femmes. Le fait d’avoir des modèles que les jeunes filles peuvent voir et vouloir imiter peut les rendre plus susceptibles de choisir des carrières similaires dans l’industrie. Finalement, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Les femmes représentent la moitié de notre société et constituent donc la moitié du bassin de talents potentiels pour l’industrie. Les entreprises tournées vers l’avenir ne peuvent se permettre d’ignorer cela lorsqu’elles envisagent le futur. Dans un monde idéal, qui se concrétisera, espérons-le, dans un avenir proche, ces prix disparaîtront et cette distinction des genres ne sera plus nécessaire.

Nom:
Elena Moral

Fonction:
Directrice exécutive de production, Talgo

Parcours Professionnel:
Direction de projet pour les projets de chemins de fer à grande vitesse chez Talgo : ingénierie, design, fabrication et test. Talgo est un des plus grands constructeurs de trains pour passager dans le monde, spécialisé dans la conception, la fabrication et la maintenance des trains régionaux, intercités et à grande vitesse.

Abonnez-vous à notre magazine gratuit

Abonnez-vous au magazine Bolted pour vous tenir informé au sujet des dernières actualités, informations et connaissances de l’industrie du boulonnage !

Pour plus d’informations sur la façon dont nous traitons vos coordonnées, veuillez consulter notre Charte de confidentialité.

Merci pour votre abonnement au magazine Bolted !

Prenez contact avec nous

Pour plus d’informations sur la façon dont nous traitons vos coordonnées, veuillez consulter notre Charte de confidentialité.

Merci de nous avoir contactés !